Débat sur les équipements de protection individuelle (EPI)

A l’heure où se profile la possible légalisation de la remontée de files, la question de la sécurité dans la pratique du 2-roues refait surface : comment diminuer l’impact des accidents non mortels ?

Pour les taxis-motos, la solution passe prioritairement par le port obligatoire d’un équipement de protection individuel intégral (blouson renforcé, casque règlementaire avec visière)

– seul garant de l’intégrité physique en cas de choc ou de glissade. Une mesure qui, pour une efficacité optimale, devra s’adosser à une formation et une éducation adéquates des usagers.

Autre dispositif préconisé pour la sécurité des 2-roues: une détectabilité renforcée dans le flux de la circulation grâce à des systèmes de sécurité lumineux, tels que le repérage visuel routier -ou RVR, mis au point par la Société Française d’Electronique Appliquée (SFEA).