Perte du triple A : les motos taxis sont-elles concernées ?


Incongrue, la question ? Pas tant que cela.

Car toute décision macroéconomique impacte la sphère micro-économique – dont l’activité de moto-taxi.

Pour elle, les retombées sont d’abord quantifiables en termes de risques : acquisition d’un deux-roues plus chère en raison de la montée des taux d’intérêt, remplacement du taxi moto par un transport moins onéreux suite à la réduction des frais de déplacements au sein des entreprises, compression des marges induites par les hausses de TVA annoncées et celles du prix du carburant.

Heureusement, des répercussions génératrices d’opportunités redonnent des couleurs au tableau et… des perspectives à la profession: garants d’une productivité accrue des voyageurs professionnels, les taxis-moto profiteront, peut-être, des nécessaires réformes structurelles, sensées impulser un nouvel élan de compétitivité et une plus grande flexibilité du marché du travail.

A suivre…